Sémantique

Publié le 23/03/2017

  • Sémantique

Dans la gamme des jeux de mots de plus en plus développée, ne mélangeons pas le cruciverbiste et le verbicruciste.
L’homme de lettres, celui qui torture l’esprit, développe la vivacité et la culture à longueur de journée, c’est le verbicruciste, véritable concepteur en chambre.
C’est un compositeur, un homme de l’art. On le reconnaît à son style. Sa signature vaut de l’or.
L’élève appliqué, qui apprécie de pratiquer quotidiennement l’exercice cérébral et se gorger de mots, c’est le cruciverbiste.
Le plaisir des mots croisés ne lui coûte rien.
Mais peut-on parle de plaisir en la matière ?
Ne paie-t-il pas pour souffrir et en redemander ?

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent publier des commentaires.